EN MOINS DE 50 ANS,

33% DE NOTRE BÂTI TRADITIONNEL A ÉTÉ DÉTRUIT ET LES MÉTIERS SEULS CAPABLES DE LE CONSERVER SONT SUR LE POINT DE S’ÉTEINDRE

Imaginez!  Le tiers de notre héritage racontant notre manière de s’installer, d’occuper l’espace, de bâtir et d’habiter ce Nouveau Monde au cours des siècles a été détruit de façon IRRÉVERSIBLE. Et les métiers traditionnels de la construction, seuls à pouvoir le sauvegarder et le transmettre sont sur le point de disparaître. Ces deux valeurs culturelles irremplaçables constituées, l’une de pierres et de bois, et l’autre des connaissances et des tours de main des artisans, ne peuvent survivre l’une sans l’autre. Leurs sorts sont indissociables telles les faces d’une médaille.

Rapport d’enquête et acte d’accusation, cet essai polémique désigne le coupable et lance l’ultime alarme contre la menace létale à ces marqueurs les plus importants après la langue de notre identitaire québécois, notre ADN culturel : notre patrimoine bâti.

Ce réquisitoire constitue un cri du cœur visant à mobiliser les intervenants du milieu ainsi que tous les amoureux de notre bâti ancien pour le dernier combat contre cette catastrophe intolérable qui ne pourrait que contribuer à nous faire disparaître comme nation distincte

«  Alerte rouge ! J’ai écouté les cris de l’ingénieur ethnologue Yves Lacourcière, si pertinent, si inquiétant. Notre patrimoine bâti est en péril, assure-t-il en substance, faute de main-d’œuvre compétente pour l’entretenir. Le patrimoine bâti n’est pas une richesse renouvelable».

Odile Tremblay, chroniqueuse, Le Devoir, 9 janvier, 2016.

« Comme il se doit et avec le plus grand intérêt, j’ai lu votre ouvrage. Comme il se doit, c’est-à-dire, non pas d'une traite, mais par section, puisque c'est à n'en pas douter aussi un excellent document de référence. Le livre constitue aussi un véritable tour de force d’avoir rassemblé entre deux pages couvertures autant d'infos. Bien aimé le résumé à la fin de chaque chapitre et les annexes. »

 

Yves Lacourcière nous présente une analyse jamais réalisée à ce jour

sur l’extinction des métiers traditionnels de la construction grâce à son expérience de 30 ans acquise sur ce créneau culturel.
 

Depuis la fin des années 80, il consacre l’essentiel de ses efforts à faire reconnaître la spécificité et le rôle inéluctable des métiers traditionnels de la construction par les institutions qui ont le mandat de protéger
ce Trésor national en vue de sa transmission aux générations qui
nous suivent, le ministère de la Culture et des Communications
et la Commission de la construction du Québec.

Acheter le livre

En acquérant ce livre et en le diffusant, vous contribuerez à infléchir nos gouvernants en faveur de ce que nous sommes, notre culture, notre identitaire construit, notre photo de passeport national
dans l’univers.

 
 

    Contact    

Yves Lacourcière

  • Nous ne pouvons que donner suite à des commandes en provenance du Québec pour le moment. Des informations suivront bientôt pour les frais d’envoie postal à l’extérieur du Québec.
     

  • La version e-book sera aussi disponible prochainement. Ceux qui sont intéressés par cette option n’ont qu’à laisser leurs coordonnées dans la boite de communication apparaissant à la droite de ce texte.

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icon

© Yves Lacoursière, 2018 - Tous drois réservés